Tennis: comment obtenir de grosses cotes?

vilwix/ mai 20, 2017/ Articles/ 0 comments

Si vous vous êtes lancé dans le grand bain des paris sportifs, vous n’êtes pas sans savoir que pour être gagnant et positif sur le long terme, il faut jouer des cotes au-dessus de 1,50 ou 1,60. Pas facile lorsque les seuls matchs fiables sont cotés en général à 1,20 ou 1,30. Petites astuces pour obtenir de plus belles cotes…

Doper les cotes

Si vous avez bien analysé un match et que vous êtes à priori sûr que votre poulain va survoler la rencontre, de nombreux bookmakers (surtout hors ARJEL)vous proposent d’augmenter la cote en corsant un tout petit peu la rencontre.

  • Handicap négatif

Vous pouvez assurer une cote et donc un gain un peu plus élevé en retirant 1,5, 2,5 voire 3,5 jeux à votre favori. Dans ce cas, il faudrait que la rencontre soit vraiment indécise et serrée pour que le prono ne passe pas. Prenons l’exemple d’un match sur terre battue de Rafael Nadal. En général, les cotes proposées par les bookmakers ne volent pas bien haut. Et pour cause. L’Espagnol est le roi incontesté de la terre battue. En lui amputant 1,5 ou 3,5 jeux vous devriez encore être gagnant, si le joueur d’en face est allergique à la terre battue et qu’il ne représente aucun danger pour Nadal. Un 6-4 6-4 en faveur du Majorquin serait suffisant pour remporter votre pari. En général, ce dernier ne fait pas de détail face à de plus petits joueurs. Mais attention, n’allez pas plus loin que -3,5 ou -4. Le joueur pourrait être surpris d’entrée ou dans une mauvaise forme.

Un handicap -1,5 ne représente pas un gros risque et permet d’augmenter la cote.

Avantage: même en cas de défaite surprise du joueur, vous pourriez vous retrouver gagnant. Dans ce pari, on comptabilise en effet le nombre de jeux, et non pas le nombre de sets ou la victoire finale. Une défaite 6-1 7-6 7-6 par exemple serait synonyme de victoire pour vous. Grâce à son premier set qu’il a survolé, votre joueur l’emporte de trois jeux. 3-1,5= +1,5. Le compte est bon.

Inconvénient: lorsque le joueur est doté d’un mental en carton et qu’il préfère lâcher le set où il est mal engagé pour se reconcentrer ensuite, il peut plomber votre pari. Ayez toujours à l’esprit de choisir des joueurs dont les qualités mentales et l’attitude ne laissent pas à désirer. A ce titre, vous pouvez consulter dans la catégorie « Fiche des joueurs », le mental de chacun d’entre eux.

  • -1,5 set (ou 2-0)

Lorsque le tournoi et donc le match se jouent en deux sets gagnants, il n’y a aucun intérêt pour le joueur favori de laisser les choses traîner en longueur. Un joueur doit remporter à tout prix deux sets pour se qualifier. Si ses qualités tennistiques et même physique sont clairement au-dessus de celles de son adversaire, il n’y a à priori aucune raison pour qu’il ne l’emporte pas 2 sets à 0. Une cote de 1,30 peut ainsi se transformer en une cote de 1,80 ou plus. (dans certains cas, vous pouvez même vous couvrir avec le 2-1). Le 3-0 en grand chelem est plus risqué, mais paye mieux.

  • Moins de 12,5 jeux

Au lieu de miser 2-0 avec une cote faible, essayez plutôt un -12,5 jeux pour le joueur que vous voyez survoler la rencontre. La cote sera plus grosse et le risque pas beaucoup plus élevé (un 6-4 4 / 6-4 devant être le pire scénario). L’autre avantage de cette technique c’est qu’elle vous permet d’empocher en cas de défaite surprise de votre poulain (une défaite 6-7 / 4-6 par exemple). Exemple tout à fait révélateur avec Andy Murray contre Coric lors du Master 1000 de Madrid (favori, il perd pourtant 3-6 3-6 mais le pari serait passé)

Combiné de deux paris fiables

Que ce soit un pari sur une victoire sèche, un handicap de set ou de jeux favorable, certaines rencontres vous offrent des opportunités à saisir, même si les cotes sont basses. Si vous avez bien analysé la rencontre, la surface, le joueur et son adversaire et que vous avez coché toutes les cases, vous devriez obtenir un pari dont la probabilité réelle de passer est très haute.

Cliquez ICI si vous voulez recevoir 10 idées de paris fiables à placer.

Le combiné de deux paris «  »fiables » (entre 1,20 et 1,50), peut vous amener à une cote de 1,60-2.

Attention: ne dépassez pas deux ou trois matchs sur un combiné.

Parier sur les matchs WTA

Dans un autre article, nous avons évoqué la specificté des matchs de WTA et leur tendance à générer beaucoup de surprises. Profitez-en et allez dénicher les grosses cotes. Une cote à 2,54 en WTA est par définition une value puisque le fossé qui sépare une joueuse TOP 20 à une joueuse médiocre n’est pas aussi large que lors d’un match ATP.

Si vous analysez bien la rencontre et que vous voyez la joueuse outsider à même de poser beaucoup de problème à son adversaire et à créer la « surprise » (qui bien souvent n’en est pas une), bingo. En allant parfois chercher des informations à droite à gauche, vous pourrez dénicher de nombreux cadeaux laissés par les bookmakers.

Vous pourrez même assurez le coup en octroyant d’entrée de jeu un set (handicap de +1,5 set) à votre joueuse. La cote sera moins élevée mais restera encore tout à fait jouable.

Guetter la surprise

Mias il n’y a pas qu’en tennis féminin que des cadeaux sont disséminés.

Parfois même en ATP, vous pouvez dénicher de grosses cotes lorsque vous avez obtenu de bonnes informations.

Andy Murray, Novak Djokovic, Milos Raonic n’ont pas été épargnés par les blessures. En cherchant un peu, vous pourrez savoir si le jouer affronte le match dans les meilleures conditions où s’il est gêné par une blessure (très souvent dans le cas de Raonic). Lorsqu’ils reviennent de blessure, afin de reprendre le rythme ils doivent se coltiner des matchs difficiles à gérer ou la défaite est tout à fait envisageable.

En prenant les matchs en live, vous aurez le temps de jauger, puisque même si le joueur outsider breake tôt ou remporte le premier set, sa cote reste encore élevée est très intéressante. Parier en live est une option tout à fait intéressante dans ce cas de figure. Ayez bien à l’esprit d’analyser scrupuleusement le rendement du favori, et attendez plusieurs minutes. Il n’est pas impossible que le favori ait du retard à l’allumage.

Guetter la fin de série. Toute série à une fin. Et en tennis plus qu’ailleurs. Lorsqu’un joueur vient de remporter un tournoi, voire deux d’affilée, sa cote à chaque match devient de plus en plus faible. Et pourtant. Que ce soit par la fatigue ou la pression d’être à chaque fois favori, chaque match sera plus dur que le précédent. Guettez ce moment et sentez-le, en live ou en pré-live (exemple: Thiem qui élimine Nadal à Rome.  Cuevas qui sort Zverev à Madrid).Layer le joueur comme gagnant du tournoi sur Betfair s’avère également être une bonne option.

Autres possibilités

  • Tenter le 2-1 dans un match où vous voyez un joueur s’imposer mais avec difficulté.
  • Un over de jeux dans un match qui peut se jouer à des détails mais qui s’annonce long (entre deux gros serveurs par exemple)
  • Miser sur le vainqueur d’un tournoi (plus aléatoire mais cote plus grosse. Celle-ci permet de se couvrir à chaque tour)