Tennis: comment bien parier en Live?

vilwix/ mars 28, 2017/ Uncategorize/ 0 comments

 

Parier sur le tennis en live peut vous convertir en roi du pétrole comme en vache à lait des bookmakers. Pour ne pas (ou plus) faire partie de cette deuxième catégorie, voici une liste de recommandations auxquelles il ne faudra aboslument pas déroger.

Avoir une analyse pré-établie.

Lorsque vous souhaitez parier sur un événement de tennis (et plus généralement sportif) en live, il est plus que conseillé d’avoir passé au crible la rencontre et d’avoir déjà un avis sur la question. Un parieur sérieux a en général recours à un pari en direct lorsqu’il a des doutes sur l’implicaiton de tel ou de tel joueur, ainsi que sur sa forme. Voir ses premiers jeux et son attitude sur le court lui permet ainsi de corroborer ou non, son analyse.

Regarder un match sans avoir précédmment cherché les informations le concernant ainsi que les points clés de la rencontre serait un erreur. On ne parie pas en live parce que l’on s’ennuie et que l’on ne sait pas quoi faire de sa soirée. Cette attitude vous conduirait irrémédiablement au Tilt, grand ennemi du parieur et de votre banquerolle.

Ne pas se laisser influencer par la variance des cotes.

Lors d’un match de tennis, il est fréquent que les cotes subissent des variances permanentes. A tour de rôle, les joueurs serviront et recevront. A chaque fois, un joueur mènera au score. Une grosse cote ne doit pas vous inciter à parier parce qu’elle est attrayante, si aucune analyse correcte et fiable n’a été réalisée au cours du match. A l’inverse, une petite cote ne veut pas forcément dire que l’issue du match est sûre et boucleé. Ne tombez pas dans le piège tendu par le bookmaker Un match peut se retourner en quelques secondes et  quelques minutes.

Attendre de voir au moins 5 jeux.

Ce n’est pas parce qu’un joueur débute bien ou débute mal son match, qu’il le perdra ou le gagnera forcément. L’analyse pré-établie doit être celle qui tiendra de fil rouge et qui doit être fidèle à l’issue du match, peu importe ses rebondissements. Afin d’avoir une idée précise du possible scénario de la rencontre, il faut au moins voir les cinq premiers jeux. Il n’est pas rare qu’un joueur, pourtant au-dessus de son adversaire, commence mal son match et peine à rentrer dedans. Il lui faudra quelques minutes et quelques échanges pour se mettre en jambe. Plusieurs joueurs, dont Jack Sock ou encore David Goffin, sont en effet des joueurs « Diesel », et ont besoin de plusieurs jeux pour se roder. Même s’ils se font breaker d’entrée.

 

Attendre de voir les moments forts et les moments faibles de chaque joueur.

Impréssionné par les premiers services de Raonic ? Il vous paraît imbreakable ? Ne vous laissez pas envahir par ces premières impressions. En début de match, il est normal que les gros serveurs soient assez précis. La fatigue ne se fait pas encore ressentir et la confiance est encore au maximum.

Afin de bien analyser un match en Live et ainsi d’en pouvoir anticiper le scénario, il est plus que recommandé d’attendre de voir le joueur à l’oeuvre lorsqu’il est en difficulté, poussé dans ses retranchements, mis sur le recouloir et, dans ce pas précis, lorsqu’il ne passe plus ses premières balles. Cela vous donnera un aperçu de ce qu’il se pourrait se produire lors des futurs jeux.

En effet, au cours d’un match, un joueur passe par des moments hauts, et des moments bas. Ne vous laissez pas influencer par un jeu blanc d’un joueur. Tôt ou tard, il devrait avoir un peu plus de fil à retordre. Après avoir analysé la qualité des deuxièmes services des joueurs, de leurs retours sur chaque service ainsi que de leur habileté à se sortir des situations plus ou moins périlleuses, vous obtiendrez les ifnormations nécessaires pour prendre votre pari.

Voici les critères à remplir avant de placer un pari en live

Implication / application Dommages causés par le deuxième service sur l'adversaire Dommages causés par le premier service Dommages causés par les premiers services de l'adversaire Qui prend le dessus lorsque l'échange s'éternise?

.

Ne pas se laisser submerger par l’émotion et la frustration.

Tant que les points ci-dessus ne sont pas respectés, ne prenez pas un risque inutile à vouloir absolument placer un pari. Attendez patiemment d’avoir vu les deux joueurs à l’oeuvre dans le pire comme le meilleur. Si un break doit avoir lieu ou si un joueur doit se détacher, avant d’avoir pu recueillir toutes ces informations, tant pis. Acceptez la frustration et dites-vous que sur le long terme, cette stratégie paiera. Celle de parier à la moindre intuition vous mènera à perte.

Consulter les tchats et forums surles rencontres en direct.

Que ce soit sur Facebook ou sur internet en général, de nombreux tchats et forums existants vous permettent de partager vos impressions sur le matchs avec d’autres spectateurs/parieurs. Vous pourrez ainsi  obtenir leur ressentiment sur le match et corroborer vos propres impressions, pour prendre une décision quant à votre pari. N’hésitez pas à visiter la section Forum du site à cet égard.

Exemples de paris intéressants en live.

  • Over de jeux dans le set

Particulièrement intéressant lorsque vous voyez que peu de concessions sont faites sur le service des deux joueurs

  • Handicap

Optez pour un handicap positif lorsqu’un joueur est accrocheur et que vous ne le voyez pas concéder beaucoup de jeux ou, à contrario, lorsque ce match sent la boucherie, optez pour un handicap négatif.

  • Achats et reventes de cotes

Lorsque vous pensez que le joueur outsider dans un temps T peut donner du fil à retordre et créer une surprise momentanée. Vous achetez donc la cote puis la revendez une fois que votre prédiction s’est réalisée mais que vous ne le voyez pas tenir jusqu’à la fin du match. Attention, cette stratégie est surtout intéressante pour les grosses banquerolles.

  • Antciper la victoirede l’outsider en deux sets

Le scénario idéal pour pouvoir placer un bet en live est d’anticiper une probable victoire d’un outsider. La stratégie vise à observer son comportement dans le premier set, et s’il le gagne, anticiper qu’il gagnera le second. Il faudra alors au moins attendre les cinq premiers jeux du deuxième set pour s’assurer que l’adversaire, favori ne se rebelle pas et que le match est bien maîtrisé par celui qui part comme underdog. Si ce deuxième set se dénoue sur la fin, vous aurez l’opportunité de saisir une bonne cote (en général, supérieure à 2). Un joueur qui part comme outsider sait bien que s’il laisse filer ce set, ce sera presque synonyme de défaite, face à un joueur plus expérimenté ou doué que lui. L’achever dès le deuxième set est la meilleure chose à faire. De plus, dans un tie-break, la surprise devient encore plus possible.Voir les deux joueurs à l’oeuvre lors des jeux précédents vous donnera une indication sur le dénouement de ce tie-break.

Ceci a très bien fonctionné pour moi, notamment lors du match de Del Potro face à Djokovic aux Jeux Olympiques en 2016 ou bien, de Kyrgios contre ce même Djokovic à l’Indian Wells 2017. Plus on s’approchait de la fin, plus on se rendait compte que les adversaires du Serbe n’étaient à chaque fois pas loin de le breaker et que, a contrario, Djokovic n’avait pas d’emprise sur eux.