Comment les surfaces en tennis influencent-elles le jeu?

vilwix/ avril 19, 2017/ Articles/ 0 comments

Element indispensable à prendre en compte au moment d’analyser un match sur lequel parier, la surface où se joue la rencontre a un rôle déterminant sur le rendement des joueurs. Qu’elle soit en dur, en gazon ou en terre battue, chacune possède des caractéristiques propres qu’il convient de connaître, et qui va favoriser tel ou tel joueur ou bien tout simplement en désavantager d’autres.

 ParticularitéJoueurs favorisésEffet le plus efficaceTaux d'absorption
Terre battue

Ralentissement de la balle
Rebond haut
Echanges longs
Déplacements nombreux
Joueurs de fond de court (adroits dans l'échange)
Défenseurs
Joueurs endurants
Lift40%
GazonAccélération de la balle
Rebond très bas
Gros serveurs
Serveurs-volleyeurs
Attaquants
Joueurs explosifs
Slice30%
DurAccélération intermédiaire de la balle
Rebond moyen
Joueurs completsBalles à plat32-35%

 

La terre battue: la surface la plus lente

La terre battue, ou « Clay » en anglais est en fait constituée de brique pilée. On la doit à deux frères tennismen, les frères Renshauw qui, en 1880, en se baladant  dans une fabrique de poterie eurent l’idée de la remplacer à la terre battue qui composait alors les courts à cette époque-là.

Cette surface est un révélateur de la qualité technique et surtout de la qualité à tenir les échanges des joueurs. Sur cette surface, la puissance de la balle est amortie et donc ralentie par la terre.

Elle favorise les échanges et par conséquent, les joueurs possédant un bagage faible dans ce domaine sont les plus handicapés. On pense notamment aux gros serveurs et attaquants qui basent leur jeu sur des balles puissantes et sur peu d’échanges. Il n’est donc pas surprenant, en se penchant sur les statistiques, de voir que des joueurs comme Ivo Karlovic, John Isner ou encore Kévin Anderson sont allergiques à la terre battue et possèdent un nombre de victoire très faible sur cette surface.

Elle est également la surface de prédilection des joueurs défensifs qui, non seulement verront les attaques de leurs adversaires amoindries, mais qui, par le biais d’une glissade, parviendront plus facilement à aller chercher les balles à gauche et à droite de la piste. La terre battue permet en effet de glisser sur la piste et ainsi la couvrir plus facilement. La toute récente victoire de Borna Coric (défenseur pur jus) contre l’Allemand Philipp Kohlschreiber (attaquant) sur la terre battue du tournoi de Marrakech, en est un exemple tout à fait révélateur.

Les joueurs endurants, défensifs et techniques tireront donc leurs épingles du jeu, alors que les joueurs offensifs, puissants et peu adroits dans les échanges en pâtiront.

Les experts de la terre battue sont souvent espagnols. Et pour cause, le terrain ocre est une institution chez eux (à l’exception de Fernando Verdasco peut-être, qui lui possédait un terrain de tennis en dur dans son jardin et qui est plus à l’aise sur cette surface pour imposer son jeu).Le champion et roi absolu, toutes catégories confondues se nomme Rafael Nadal. Le natif de Majorque a d’ailleurs remporté 9 fois Roland-Garros, un record absolu.

Voici les cinq joueurs du circuit ATP qui ont obtenu le meilleur pourcentage de victoire sur terre battue.

Rafael Nadal
92

Novak Djokovic
80

Roger Federer
76

Dominic Thiem
72

Kei Nishikori
71

 

Le gazon, surface la plus rapide

 

Au contraire de la terre battue, le gazon, surface d’origine du tennis, ne favorise guère les échanges, et les rallies n’y durent pas bien longtemps; Elle est la surface de prédilection des serveurs-volleyeurs.

Au contact du gazon, et à l’inverse de la terre battue,la balle prend encore plus de vitesse, le rebond est plus bas, effet rendu responsable par la surface molle, et il est donc très difficile de retourner les coups puissants.

Pas étonnant de voir des joueurs comme Milos Raonic, Ivo Karlovic ou encore Nick Kyrgios glaner leurs meilleurs résultats sur gazon. Les aces y sont plus fréquents que sur les autres surfaces.

On se souvient tous du match mythique entre Nicolas Mahut et John Isner en 2010 à Wimbledon. Ce match restera gravé dans les annales comme le match le plus long de l’histoire du tennis. Le Français et l’Américain, deux gros serveurs adeptes du service-volée ont été incapables de breaker et il aura fallu attendre le 138ème jeu du dernier set, 11H 06 de match, dispatchés sur trois jours pour voir John Isner breaker son adversaire et s’imposer. Au cours de la rencontre, 218 auront été réalisés (113 pour Isner, 103 pour Mahut), un véritable record, bien aidé par la surface en gazon du court.

Le roi du gazon se nomme bien évidemment Roger Federer, joueur puissant mais surtout qui maîtrise à la perfection le service-volée

En 2001, Wimbledon a décidé de ralentir son gazon afin de faire durer les échanges, et d’empêcher les gros serveurs d’imposer leur loi. Il a d’ailleurs été démontré à Wimbledon qu’en 2003 un service de 202 km/h ralentissait à 83 km/h après le rebond, alors qu’en 2008 ce même service chutait à 69 km/h,

Le tournoi du grand chelem le plus rapide se trouve donc désormais à New-York, et non plus à londres.

Le gazon permet également de belles envolées, notamment à la volée, du fait que les joueurs peuvent s’y risquer sans menacer leur intégrité physique. Admirez d’ailleurs ce beau vol plané de Dustin Brown, joueur allemand qui raffole de cette surface.

Voici les 5 joueurs qui performent le plus sur gazon

Roger Federer
87

Andy Murray
86

Novak Djokovic
81

Rafael Nadal
77

Jo-Wifried Tsonga
71

Le dur, surface intermédiaire

Elle est la surface la plus utilisée et jouée en tennis.

Il faut distinguer trois types de surface en dur. L’asphalte, le béton et surtout l’acrylique. L’US Open, fait partie de cette dernière catégorie. D’un type de dur à l’autre la vitesse de la balle varie donc légèrement.

Plus rapide que la terre battue mais plus lent que le gazon, la surface en dur constitue la surface la plus neutre pour jouer au tennis qui ne favorise pas forcément un type de joueur. Pour y triompher, il faut allier puissance et qualité dans l’échange. Si la terre battue ralentit la vitesse de la balle de 40% et que le gazon la freine de seulement 30%, le dur si situe à mi-chemin aux alentours de 32-35%.

Elle est en revanche plus exigeante physiquement, et malmène les articulations des joueurs et une chute y prête davantage à conséquence que sur gazon ou terre battue.

Les meilleurs joueurs du circuit  sont durs sont logiquement ceux qui dominent le classement ATP.

Novak Djokovic
84

Roger Federer
83

Andy Murray
79

Rafael Nadal
77

Milos Raonic
72

 

Indoor

 

Certaines rencontres peuvent avoir lieu sous un toit. A cause de la pluie ou tout simplement parce que le complexe qui accueille le match est constitué ainsi. Ici la principale différence est que le vent en perturbera pas les échanges, surtout le service, ce qui avantagera les gros serveurs.La vitesse de jeu y est donc accéléré. Lorsque le toit est déplié à Wimbledon, attentions les yeux…