Les différentes stratégies pour parier sur le tennis

vilwix/ mai 10, 2017/ Articles/ 0 comments

 

Le tennis vous offre d’excellentes opportunités pour parier et générer des revenus ou des compléments de revenus. Qu’il s’agisse de désigner le vainqueur d’un match ou d’un tournoi, le nombre de jeux/sets ou bien encore d’assurer un gain avec un handicap, les bookmakers, notamment les bookmakers hors ARJEL, vous proposent une panoplie de paris qu’il convient de savoir choisir en fonction de chaque match et de la particularité de chaque joueur.

 

1. Le pari classique
2.Gagant d’un set
3. Gagnant d’un jeu
4. Les over de jeux
5. Les scores exact
6. Les handicaps
7. Les vainqueurs de compétition
9. Les paris en live
10. Le trading

1. Le pari classique: Le gagnant du match

Il s’agit de désigner le vainqueur de la rencontre, que celle-ci soit en 3 ou 5 cinq sets maximum (comme en grand chelem). Votre intérêt et celui du joueur que vous pariez comme gagnant convergent. Qu’il le gagne en deux sets ou en trois (tournoi  ATP classique), au final c’est la qualification ou la victoire qui compte.
Si vous pariez sur un joueur qui part clairement favori, la cote sera basse, mais vous pourrez la combiner à un autre match “facile”. Si vous pariez sur l’outsider, la cote sera haute mais, logiquement la probabilité qu’il gagne le match sera faible (sauf si les bookmakers ont mal anlaysé la rencontre).
Enfin, s’il s’agit d’un match serré ou équilibré, la cote sera bonne sans être incroyable, mais le match pourrait se décider à quelques détails, et donc sur le hasard.

2 Vainqueur d’un set


S’il s’agit d’un set précis, le but est de désigner le vainqueur du premier, du deuxième voire du troisième, quatrième ou cinquième set. Soit cela part d’un feeling que vous avez, d’une statistique que vous possédez (tel ou tel joueur a l’habitude de bien/mal débuter/finir les matchs), soit vous regarder le match en live et vous voyez qu’un joueur se détache mais n’est toujours pas parvenu à breaker. Au fur et à mesure que se déroule le set et que l’on s’approche du tie-break par exemple, vous pouvez tenter votre chance en estimant qu’au pire, s’il n’y a aucun break, votre joueur devrait gagner haut la main au tie-break. Ayez néanmoins toujours en tête qu’un tie-break est un peu comme une séance de pénalty au foot, elle s’avère souvent hasardeuse, même si certains joueurs en ont fait leur spécialité (Ivo Karlovic par exemple)

Il peut également s’agir d’un set au cours du match. Si vous sentez qu’un joueur devrait gagner le match mais vous voulez minimiser les risques, vous pouvez ainsi opter pour l’option “Joueur 1 gagne un set”. Si ce joueur part comme outsider, la cote pourrait même être très bonne. Dans certaines rencontres, les bookmakers désignent en effet des outsiders avec des cotes exagérées. Parfois, ils désignent même outsider un joueur que l’on peut estimer partir comme favori.

Dans ce cas là, votre intérêt et celui du joueur ne convergent pas à 100%, mais vous avez l’avantage sur lui, car un seul set gagnant, et vous, vous empochez.

3. Gagnant d’un jeu (Live)

Plus difficile, car plus hasardeux et cotes plus faibles, désigner le vainqueur d’un jeu ne laisse pas de place à l’erreur. Un joueur peut effectivement perdre son jeu, mais remporter le set, voire le match. Mais lorsque se déroule un match de WTA, cette stratégie peut s’avérer payante si vous optez pour le gain du jeu de la part de la joueuse au retour, et donc d’un break. Les matchs de tennis féminins sont prolifiques en break, et l’on sait que les cotes de ces derniers sont plus juteuses. Vous pouvez même tenter une mini martingale (doubler la mise à chaque fois que le break ne se produit pas, jusqu’ à temps qu’il se produise), puisque si vous avez bien analysé le match, tôt ou tard, un break devrait se produire.

4. Over de jeux

Qu’il s’agisse d’un over de jeux dans le match ou dans le set, cette option est très intéressante lorsque le match s’annonce serré et qu’il devrait se jouer à quelques détails. Si vous avez affaire à deux gros serveurs dont le retour est très médiocre par exemple. Qu’il s’agisse de +8,5, +9,5, +10,5 voire +12,5 (si vous voyez un tie-break), les cotes peuvent être de qualité et facilement combinables. Lorsqu’un joueur comme Ivo Karlovic affronte un Kévin Anderson, ce pari est une véritable aubaine. Même en cas de break, vous pourriez être gagnant en choisissant les trois premières options.

Souvent, c’est dans le premier set que le match est accroché et que les gros serveurs excellent. Cette stratégie est donc intéressante pour la première manche.

Vous pouvez également miser sur un over de jeux dans le match (+21,5, +22,5, +23, etc). En cas de match indécis ou de rencontre en trois sets, votre pari serait validé. Vous n’aurez donc pas à vous soucier de savoir qui va gagner le match, et avant même que celui-ci ne termine vous pourrez déjà être déclaré gagnant.

Total individuel

Enfin, vous pourrez miser sur le nombre de jeux de chaque joueur. Si vous voyez un tennisman gagner facilement 2-0 mais que la cote vous paraît encore faible, miser sur un -12,5 jeux vous permettra d’augmenter la cote (le joueur devra gagner 6-4 6-4 dans le pire des cas). L’avantage de ce pari c’est qu’il vous permet d’augmenter la cote et qu’en cas de défaite surprise de votre joueur, vous pourriez également vous retrouver gagnant (s’il perd  6-7 4-6 par exemple)

5. Score exact

Plus risqué mais plus rentable aussi. En devinant le score exact d’un set, vous désignez à la fois le gagnant du set et à la fois son score. En tennis, il est pourtant plus facile de prévoir le score d’un set ou d’un match qu’en football de prévoir le score de la rencontre. Si le match n’est pas très déséquilibré, 6-4 ou 6-3 devrait être le résultat. Vous pouvez même prendre un 6-4 et vous couvrir avec un 6-3. En cas de rencontre opposant deux gros serveurs, un 7-6 est une très bonne option, surtout sur gazon ou sur dur. Jetez un oeil sur les rencontres de joueurs comme Ivo Karlovic, Milos Raonic ou encore John Isner et vous verrez que très souvent, un ou plusieurs sets finissent sur ce score (surtout le premier).

Si vous optez pour le score du match, un 2-0, couvert par un 2-1, permet même d’augmenter la cote de victoire d’un joueur

Score après x jeux

Très bonne option dans le cadre d’un match serré avec deux bons serveurs. 2-2 après 4 jeux, 3-3 après 6 jeux etc…

6. Le pari à handicap

Mais comment parler de pari sportif et de pari tennis sans évoquer le “handicap”. Celui-ci vous permet soit de “gonfler” la cote du favori en lui enlevant un ou plusieurs jeux à son résultat final, ou à celui d’un set, soit d’assurer en ajoutant un ou plusieurs jeux à un joueur outsider (ou même favori).

Stratégie particulièrement intéressante lorsque vous savez que le match sera serré et qu’il devrait même se jouer à un ou plusieurs tie-Break.

En effet, les gros serveurs ont à la fois cette tendance de servir le feu, comme celle de posséder un retour très médiocre. En affrontant Karlovic, un joueur devrait rarement perdre son jeu durant le set, mais il devrait également rarement prendre celui du Croate. Le retour de Karlovic est un des pires du circuit ATP, mais surtout il ne se donne souvent pas la peine d’essayer de breaker. Sa principale préoccupation et de garder son service jusqu’au Tie-Break où, sur une erreur de son adversaire ou sur son deuxième service, il pourra obtenir un mini-break. En ajoutant +1,5 jeux pour un set ou +2,5 jeux pour le match (s’il se joue en deux sets gagnants), vous vous protégez de l’incertitude de l’issu du tie-break mais vous assurez également une victoire presque à coup sûr. Un +3,5 vous protège même d’un éventuel break du croate durant le match.

Inconvénient: lorsque vous partez sur un handicap favorable ou négatif, le nombre de jeux que passera votre joueur sera primordial et bien qu’il gagne la rencontre, vous, vous pouvez rester sur le carreau. En effet, un joueur peut gagner la première manche 7-6, puis perdre la deuxième 0-6 avant de regagner la troisième 7-6, et vous voici perdant. Il conviendra donc de choisir un joueur qui ne se déconnecte pas et qui a un mental de guerrier, mais également un service difficile à prendre.

7. Vainqueur de la compétition

Le principe est simple: il s’agit de désigner celui qui soulèvera le trophée du tournoi.

 

Intéressant lorsque le tableau n’est pas relevé et que le favori a un chemin tout tracé, au moins jusqu’à la finale. Cela vous évitera ainsi de devoir jouer les cotes ridicules que proposent les bookmakers pour chaque match. Vous pourrez même vous couvrir une fois qu’il arrive en finale, en misant une quantité d’argent précise sur son adversaire qui permettrait de vous rembourser en cas de défaite.

Lorsqu’un joueur ne part pas favori mais que vous sentez qu’il peut aller loin, il est intéressant d’acheter sa cote avant de la revendre.

Explications: Si dans un grand chelem, Dominic Thiem possède une cote de 50 pour remporter le tournoi mais que vous le voyez arriver loin, achetez-la puis attendez que celle-ci redescende à 10, voire 8 ou encore 5 ou 3 pour miser contre lui. Vous vous assurerez alors un bénéfice quelque soit le vainqueur du tournoi.

Sur Betfair, vous pouvez également “layer” un joueur ou une joueuse dès son entrée en lice ou plus tard. Stratégie parfaitement utilisable avec la WTA, où les joueuses favorites (aux petites cotes) se font souvent surprendre et n’enchaînent jamais (ou très rarement) deux victoires de tournoi consécutives.

8. Parier en live

Parier en live est tout un art et exige une bonne discipline et la connaissance de quelques règles essentielles. Consultez cet article pour en savoir plus et devenir un as du live.

9. Trading

Comme à la bourse vous pouvez acheter puis revendre des valeurs.

Que ce soit à long terme (vainqueur d’une compétition par exemple) ou au sein d’une même rencontre, le principe est le même: acheter une cote lorsque celle-ci est au plus haut et que vous la voyez baisser, puis la revendre, et ainsi de suite. Les matchs de tennis ne sont en effet pas avares en rebondissements. Les outsiders peuvent commencer fort puis s’éteindre au fur et à mesure, alors que les favoris peuvent être d’emblée en difficulté, notamment à cause de la pression que leur fait subir leur statut (joueur qui joue à domicile par exemple). La meilleure plate-forme pour réaliser l’achat et revente de cote est sans conteste Betfair, dans l’onglet Exchange. Vous parierez directement contre d’autres parieurs, qui n’auront pas forcément la même information que vous. C’est là que les cotes y sont d’ailleurs le plus élevé.