Top 10 des joueurs surcotés et sous-cotés

vilwix/ octobre 10, 2018/ Articles/ 0 comments

Une bonne stratégie pour gagner gros en tennis est de miser sur des “underdogs”, c’est-à-dire des outsiders. Or, les bookmakers offrent souvent des cotes exagérément élevées pour des joueurs qui sont plus que capables de rivaliser avec leur adversaire du jour. A l’inverse, certains joueurs, pourtant peu réguliers et possédant certaines carences dans le jeu, sont sans cesse surcotés par les bookmakers.

Voici une liste non exhaustive des 10 joueurs les plus surcotés du moment

   1. Lucas Pouille

Après son incroyable performance à l’US Open 2016, où il a éliminé Rafael Nadal, Lucas Pouille est mis sur un piédestal par les bookmakers. Promis à un brillant avenir, le français n’a cessé de décevoir depuis. Hormis la Coupe Davis, où il semble impliqué, Pouille semble se déconnecter lors des autres tournois. Disposant d’un bon premier service et d’un excellent coup droit, le natif de Grande-Synthe se mue tantôt en Docteur Jekyll, tantôt en Mr Hyde, capable de commettre de nombreuses fautes sur le court et de gâcher un nombre ahurissant de premières balles. Malgré tout, il continue à glaner la confiance des bookmakers qui lui octroient souvent des cotes de favori.

   2. John Isner

Comme expliqué dans cet article, les gros serveurs partent souvent favoris. En raison de leur grosse première et seconde balle, il s’avère en effet difficile de les breaker, et, les matchs, se décidant souvent par un ou plusieurs tie-breaks, ils peuvent alors obtenir un mini-break, profitant d’une faute bête de leurs adversaires.

Revers de la médaille, ces gros serveurs, possèdent un taux de retour extrêmement faible et sont très handicapés lorsque l’échange s’éternise. Face à un joueur possédant un bon retour et un service pas trop mauvais, ils se retrouvent donc en difficulté.

C’est le cas du Big John. Partant souvent favori avec des cotes frisant parfois le ridicule, l’Américain est régulièrement à la peine et il n’est pas rare de le voir s’incliner contre un adversaire possédant une cote de 3 ou plus.

Au cours de l’année 2018, Isner s’est notamment incliné contre Matthew Ebden, Radu Albot,  Peter Gojowczyk, Ryan Harrison, Albert Ramos-Vinolas (sur terre battue), Cameron Norrie, ou Noah Rubin.

   3. Milos Raonic

Même raison ici. En 2018, il a chuté et s’est retrouvé en difficulté contre des joueurs qui ne feraient pas de mal à une mouche.

   4. Ivo Karlovic

Seulement capable d’asséner des premières balles en boulet de canon, Ivo Karlovic n’est pas un tennisman comme les autres. Ou un tennisman tout court. Le géant croate est incapable de proposer du jeu ou de faire durer l’échange. Ses matchs gagnés, c’est surtout au Tie-break. Malgré tout, les bookmakers lui octroient des cotes de favori contre des joueurs qui le dominent complètement dans l’échange. De grosses opportunités s’offrent donc aux parieurs…

    5. Denis Shapovalov

Denis Shapovalov possède de grosses qualités. Il n’y a aucun doute là-dessus. Mais les bookmakers le considèrent déjà comme un joueur du top 5. Du jour au lendemain, le Canadien s’est retrouvé avec des cotes de 1,20 ou 1,40 contre des joueurs qui sont actuellement meilleurs que lui. Shapovalov est encore trop irrégulier et ses premières balles restent trop imprécises pour mériter de telles cotes.

   6. Frances Tiafoe

Possédant de grosses qualités, notamment en coup droit et sur sa première balle,Frances Tiafoe est un joueur de qui l’on attend beaucoup. Beaucoup trop même. A ses 20 ans, le jeune américain est promis à un avenir radieux, mais, mis à part quelques victoires symboliques (notamment contre Del Potro à Delray Beach en 2018), il n’a encore rien prouvé ou confirmé et part avec des cotes un peu trop faibles parfois. S’il est vrai qu’il possède des qualités de puncher, Tiafoe manque encore de rigueur.Il commet des fautes impardonnables à ce niveau.

   7.Gaël Monfils

Gaël Monfils est aussi imprévisible que folklorique. Doté d’un jeu puissant, athlétique et artistique, il régale sur les courts mais sa régularité et sa rigueur en subissent les conséquences. Capable de s’imposer contre un favori, il est très connu des parieurs pour s’incliner contre des joueurs qui partent comme outsider. Parfois, on a plus l’impression qu’il est là pour faire le show, pour s’amuser, que pour glaner des points au classement ATP.

   8. Grigor Dimitrov

Détenteur d’un revers à une main de toute beauté, “baby Federer”, comme on le surnomme, pourrait battre n’importe qui sur le circuit ATP si l’on ne s’en tenait qu’aux qualités intrinsèques et techniques. Oui, mais voilà, la tête du  joueur bulgare est une boîte noire dans laquelle il est très difficile de s’immiscer. Dimitrov est capable de se flinguer un match tout seul et de s’incliner contre n’importe qui, comme il l’a prouvé en 2018, où il s’est incliné ou a été mis en difficulté par des joueurs qui ne payent pas de mine.

  9.Jack Sock

Performant en 2017 et joueur très fiable auparavant, l’Américain Jack Sock rend fou les bookmakers et les parieurs eux-même. Doté d’une puissance de frappe, le natif de Lincoln est à l’image du cliché de l’Américain “bourrin”. Alors qu’il pourrait remporter des matchs à sa portée, Sock commet trop d’erreurs non forcées et ne semble plus aussi impliqué dans ses matchs de simple. Il se chuchoterait même qu’il préfère le double, qui correspondrait davantage à ses qualités tennistiques. Toujours est-il que les bookmakers ont encore du mal à le cerner et lui octroient des cotes qui sont désormais très surévaluées.

   10. Bernard Tomic

Encore un joueur qui ne cache même plus son manque de motivation sur le court. Doté d’un talent tennistique hors du commun, notamment sur gazon, l’Australien Bernard Tomic connaît depuis des années des résultats plus qu’irréguliers. Et il l’avoue lui-même, le tennis, ce n’est pas sa priorité:

Je m’en fous d’atteindre le quatrième tour de l’US Open ou de perdre au premier tour. Je vais jouer encore dix ans et je sais qu’après ma carrière, je n’aurai plus jamais à travailler” confiait-il en 2017 “Il faut respecter le sport, mais je crois que je ne le respecte plus. C’est mon choix. Je sais que je dois travailler dur et c’est certain que je ne travaille pas assez.


Voici une liste non exhaustive des 10 joueurs les plus sous-cotés de l’ATP

   1.Nikoloz Basilashvili

Sans cesse considéré comme outsider, Nikoloz Basilashvili a glané des succès plus que retentissants, comme récemment à Pékin. Malgré ces victoires, le Géorgien continue d’être considéré comme “underdog” par les bookmakers. Il faut dire que son jeu est agressif et basé sur une grosse prise de risque. Basilashvili a plus d’une fois fait mentir les bookmakers, qui n’ont toujours pas appris la leçon. Tant mieux pour les parieurs…

   

2. Denis Istomin

Loin d’être le joueur le plus doué du circuit ATP, Denis Istomin est un joueur besogneux qui se bat sur chaque balle et qui peut mettre en danger n’importe quel joueur. Doté d’une grosse première balle, il est également habile quand l’échange s’engage et est donc un vrai casse-tête pour les bookmakers. Il a pourtant créé la surprise de nombreuses fois,notamment à l’Open d’Australie 2017, où il éliminera Novak Djokovic, ce qui reste sa victoire la plus retentissante. Malgré ses coups de génie, Denis Istomin continue à être dénigré et sous-évalué par les bookmakers.

   3. Mikhail Kukushkin

Même genre de profil que Denis Istomin, Mikhail Kukushkin est compliqué à pronostiquer. Doté d’une grosse première balle, il peut faire déjouer de nombreux tennismen lorsque son jeu est réglé. Avec Istomin, Kukushkin est le joueur qui commet le moins de doubles fautes Contre lui,beaucoup de favoris se sont cassé les dents…

 

 

   4. Marco Cecchinato

Demi-finaliste de Roland Garros en 2018, Marco Cecchinato est un OVNI pour les bookmakers. Habitué au circuit Challenger, l’Italien a été rappelé à l’ordre suite à des affaires de matchs suspects. Cecchinato semblait en effet plus préoccupé à gagner sa vie en arrangeant des matchs, qu’à exploiter son talent. Mais depuis la fin des sanctions à son encontre, Cecchinato semble avoir changé de paradigme. Le natif de Palerme a réalisé de superbes exploits sur terre battue, et a remporté ses premiers matchs sur dur en ATP. Malgré tout, il part encore comme outsider aux yeux des bookmakers. Pour longtemps?….

   5.Jan-Lennard Struff

Joueur discret sur et en dehors des courts,Jan-Lennard Struff possède de belles qualités tennistiques qui lui permettent de rivaliser avec un bon nombre de joueurs contre lesquels il part outsider. Possédant une grosse première balle, l’Allemand est également détenteur d’un puissant coup droit et il n’est pas maladroit dans l’échange. Face à un joueur facilement breakable, Struff peut avoir son mot à dire et un handicap en faveur de l’Allemand apparaît souvent comme une bonne option…

   6. Martin Klizan

Autre OVNI et joueur indéchiffrable du tournoi ATP, Martin Klizan nous fait nager en eau trouble.Capable de perdre bêtement contre un joueur mal classé, le Slovaque est un joueur extrêmement embêtant à jouer.Il a signé de très beaux coups et est capable de se mettre au niveau des meilleurs. Encore faut-il que cela l’intéresse. Les bookmakers semblent néanmoins toujours  se méfier de lui et nous offre des belles cotes par la même occasion…

 

   7. Denis Kudla

Denis Kudla ne possède peut-être pas les meilleures qualités tennistiques à première vue, mais il joue souvent les troubles-fêtes. Doté d’un bon premier service, l’Américain s’accroche comme un morpion à son adversaire  et ne se rend jamais.  Il est particulièrement  compliqué à jouer lorsqu’il est sur ses terre, aux Etats-Unis.

 

 

    8.Matteo Berrettini

S’il part encore comme outsider aux yeux des bookmakers, Matteo Berrettini pourrait bientôt voir l’ordre des cotes s’inverser. Propulsé sur les courts ATP en 2018, le jeune Italien possède un jeu capable d’en faire disjoncter plus d’un. La même année, le natif de Rome a réalisé l’exploit de remporter le tournoi de Gstaad en simple et en double. Malgré un talent certain, Berrettini est encore considéré comme outsider…Affaire à suivre….

 

   9. Matthew Ebden

En voilà un que l’on n’a pas vu venir. Professionnel depuis 2005, Matthew Ebden n’a jamais fait parler de lui, et après une vilaine blessure au genou, s’est propulsé dans le top 100. Le joueur australien possède un jeu qui fait mal à des adversaires qui pèchent par manque de rigueur. Joueur moyen dans tous les compartiments du jeu, il n’est pas maladroit ni au service, ni en retour, ni dans l’échange. Il est très fréquent qu’il joue les troubles-fêtes. Et ça, les bookmakers ont encore du mal à l’intégrer.

 

   10. Alex De Minaur

Le jeune prodige australien, souple et flexible comme un élastique, est capable de donner du fil à retordre à n’importe quel joueur ATP. Il est de moins en moins considéré comme outsider et donc sa place dans ce top 10 sera bientôt illégitime. Toujours est-il que le protégé de Lleyton Hewitt possède un premier service encore trop faible et lorsqu’il affronte un gros serveur, les bookmakers n’hésitent pas à lui octroyer un rôle d’outsider. Possédant un excellent retour, il peut néanmoins les déjouer facilement.