Diego Schwartzman

vilwix/ mai 18, 2017/ Fiche joueurs/ 0 comments

 

 


Nationalité:Argentin

Date de naissance: 16/08/1992 (25ans)

Profil: Droitier / Revers à deux mains

Derniers résultats


 

1er service
64
2ème service
50
Retour
43
Mental
48
Fiabilité
64
Terre battue
Dur

Joueur de petite taille  (1m70 ), Diego Schwartzman compense par le jeu ce qu’il perd en puissance et au service. Joueur très difficile à jouer sur terre battue, l’Argentin possède un service assez faible mais une qualité dans l’échange et un retour monstrueux. 


 

Retour: C’est l’une des principales qualités de l’Argentin. Seuls Rafael Nadal et Andy Murray font mieux dans le domaine. A l’aise raquette à la main et solide sur ses appuis, Diego Schwartzman renvoie avec brio le service de ses adversaires, sous pression avec leur première balle. En cas d’échec de celle-ci, ils auront fort à faire puisque le natif de Buenos Aires est particulièrement habile sur les deuxièmes balles de ses concurrents.

Echanges:. Diego Schwartzman est un joueur de terre battue pur jus. L’Argentin est capable de tenir des secondes et des minutes entières sans commettre de fautes. Il est un défenseur hors pair qui oblige l’adversaire à jouer un coup en plus à chaque fois. Même lorsque le joueur d’en face lui adresse des coups de boutoir,  Schwartzman se mue en mur qui renvoie tout. Il est très difficile et nerveusement très compliqué de jouer l’Argentin sur terre battue, tant il maîtrise à la perfection l’art de remporter des points sur des erreurs non forcées de son adversaire. Plus lente est la surface, plus Diego se sent à l’aise et plus il possède de chances de l’emporter.

Physique: Diego Schwartzman gagne en vitesse et agilité ce qu’il perd en puissance. Doté d’un physique de jockey, le natif de Buenos Aires n’est pas gêné dans ses mouvements comme peuvent l’être des Ivo Karlovic, John Isner, Milos Raonic ou encore Kévin Anderson. Solidité,  mobilité et intensité sont les trois qualités physiques qui permettent à l’Argentin d’être performant, notamment sur terre battue. Il est capable de couvrir le court et de tenir physiquement la cadence pendant de longs moments.


 

Comme bien souvent, toute médaille à son revers, et celui de Diego Schwartzman peut être particulièrement handicapant, surtout sur des surfaces rapides comme le gazon ou le dur.

 

Très à l’aise dans les échanges de fond de court et sur terre battue, le natif de Buenos Aires ne possède néanmoins pas d’arme de destruction, lui permettant de finir les points en coup gagnant. Si son coup droit n’est pas spécialement mauvais (il arrive à adresser quelques frappes puissantes) et en constante progression, il reste néanmoins bien en-dessous de celui de ses homologues du circuit. Ses adversaires n’ont pas grand mal à le contrer.

Mais là où le bât blesse avec l’Argentin, c’est au niveau de son service. Il s’agit de son talon d’Achille. S’il est très performant en retour et arrive à breaker souvent ses adversaires (il possède un très bon taux de balles de break converties) Diego Schwartzman est également un des joueurs les plus faciles à breaker. Un match avec l’Argentin peut être synonyme de breaks fréquents (dans les deux sens).Il possède d’ailleurs le plus faible taux de points gagnés avec sa première balle du circuit.

Schwartzman sait qu’il est sous pression à chaque balle de break qu’il concède puisqu’il n’obtiendra pas de point « gratuit » comme les gros seveurs, mais qu’il devra, au contraire, batailler depuis le fond du court, pour remporter le point. Ce qui explique son faible taux de balle de break sauvé (à peine 54%, contre 73% pour un joueur comme Karlovic)

 

Pour les parieurs

 il s’avère compliqué de miser sur un match avec l’Argentin. S’il peut rivaliser avec les meilleurs grâce à ses qualités au retour et dans l’échange, il peut également perdre étant favori, si son adversaire passe un bon taux de première balle. Diego Schwartzman n’est pas très fiable lorsqu’il part comme favori, mais il crée également souvent la surprise. Il est toujours risqué de faire confiance à quelqu’un dont le service est inexistant, notamment et surtout sur des surfaces rapides.