Comment parier sur Roland Garros?

vilwix/ mai 20, 2018/ Articles/ 0 comments



Deuxième Grand Chelem de l’année, le tournoi de Roland-Garros est le ou l’un des tournois préférés des amoureux de la balle jaune. C’est en effet pendant cette quinzaine que l’on voit le plus d’échanges et que l’on peut admirer le toucher et la technique des joueurs. Mais comment interpréter toutes ces caractéristiques afin de parier gagnant?

Un peu d’histoire…

 

C’est en 1891 qu’a eu lieu la première édition du tournoi, alors appelé “Championnat de France international de Tennis.” Il s’agissait en fait d’un événement qui ne durait qu’une seule journée et où s’affrontaient les joueurs masculins licenciés en France. Six ans après, en 1897, le tournoi s’ouvre aux femmes.

Mais ce n’est qu’en 1912 que la terre battue fera son apparition sur les courts parisiens. Le but? Favoriser les joueurs à qui le gazon de Wimbledon ne fait pas la part belle. Le tournoi prendra le nom de “Championnats du monde sur terre battue”

En 1925 le tournoi sera renommé “Internationaux de France de Tennis” et sera alors ouvert aux étrangers.

En 1928, le tournoi changera de lieu (il était alors disputé sur les terrains du Racing club de France ou du Stade français). Un terrain pouvant accueillir la “revanche” d’un match de Coupe Davis, après que les les “Quatre mousquetaires” ( Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet, René Lacoste) aient remporté la coupe contre les Américains, à Philadelphie.

Afin de recevoir cet événement, un grand stade sera construit près de la porte d’Auteuil. Le Stade Français, qui cédera son terrain pour la construction, exigera que le stade porte le nom d’un de ses membres, disparu 10 ans auparavant,et qui avait fait la fierté de la France. Un aviateur, lieutenant pilote lors de la première guerre mondiale et prisonnier de guerre, mort au combat? nommé Roland Garros. Le stade qui accueillera la Coupe Davis 1928, puis les internationaux de France prendra donc son nom.

Pendant la seconde guerre mondiale et le régime de Vichy, le tournoi sera rebaptisé “Tournoi de France” et seuls les joueurs français y participeront.

1968: Ce n’est qu’à partir de cette date que le tournoi se professionnalisera et entrera dans “l’ère open”. C’est à dire que s’affronteront joueurs amateurs et joueurs professionnels. La prime de victoire sera alors de  100 000 francs. En 1987, ce montant s’élèvera à 1 085 000 francs. En 2007, la FFT a décidé de doter les vainqueurs masculins et féminins de la même somme.

 

Modalités du tournoi

  • Il s’agit d’un Grand Chelem. Qui dit Grand Chelem dit victoire en 3 sets gagnants. Le match peut donc durer 5 sets (et donc plusieurs heures). Lors du cinquième set, il n’y a pas de Tie-Break. Si les deux joueurs arrivent à 6-6, le match se décide lorsqu’un des deux joueurs aura breaké l’autre et qu’il possédera deux jeux d’écart sur son adversaire.
  • Il dure deux semaines
  • C’est le seul tournoi du Grand Chelem où la technologie Hawk-eye n’est pas utilisé. Chaque balle laisse évidemment une trace sur le court, composée de terre battue. L’arbitre peut alors venir vérifier à sa guise si la balle est “out” ou “in”
  • .Depuis 2006, il débute un dimanche (le fameux “Sunday Start”)
  • Il se joue sur ta terre battue

La terre battue est une surface très particulière, qui laisse la part belle aux tennismen capable de réaliser de nombreux échanges, sans commettre de fautes. C’est pour cela que les Espagnols affectionnent particulièrement ce tournoi. Leur style de jeu s’y adapte très bien. Dans cet article, vous pourrez connaître les spécificités de cette surface.

Rafael Nadal y a gravé son nom et ce n’est pas anodin. Le natif de Majorque possède des caractéristiques parfaites pour la terre battue et pour le tournoi de Roland Garros. Une capacité à durer dans les échanges (très peu de gâchis). Un premier service “pourcentage” qui vise à gêner considérablement le retour de l’adversaire, mais qui n’est pas basé sur une extrême puissance (à l’instar de joueurs comme Isner, Karlovic, Raonic, allergiques à la terre battue). Sa première balle passe presque à tous les coups (70% du temps) et lui permet d’engager un échange de manière optimale. Ses capacités physiques, de course, d’endurance (notamment lorsque le match va à 5 sets), de rapidité, et de puissance quand il le faut, mais également techniques font de lui un cauchemar pour ses adversaires sur terre battue. Sa stratégie vise essentiellement à attendre la faute de son adversaire, même s’il n’est pas avare en coups gagnants.

Il n’y a qu’à jeter un œil sur les différents gagnants du tournoi  pour se rendre compte qu’il faut posséder des qualités de joueur endurants et techniques mais également être un joueur d’origine latine pour performer.

Rafael Nadal, Gustavo Kuerten, Gaston Gaudio, Juan Carlos Ferrero, Albert Costa, Carlos Moya ont  notamment soulevé le trophée depuis les années 2000.

Pour les parieurs?

Pour parier judicieusement sur ce tournoi, plusieurs éléments sont donc à prendre en compte.

  • Évitez d’accorder votre confiances aux “puncheurs” et aux gros serveurs. La terre battue ralentit considérablement la puissance des balles et les géants sont plus propices à commettre des fautes lorsque les échanges s’éternisent, comme cela est le cas sur terre battue.
  • Évitez de chercher les surprises en 3 sets gagnants. Lors d’un tournoi de Grand Chelem, non seulement les meilleurs sont motivés (il ne s’agit pas d’un petit tournoi ATP 250), mais en plus le fait de devoir remporter 3 sets laisse peu de place à la surprise. Un outsider est capable de remporter un ou deux sets. Trois, dans le même match, est plus compliqué.
  • Favorisez les joueurs espagnols, argentins et tous les joueurs dont la culture de jeu correspond à la terre battue (les asiatiques notamment). Qui plus est, ils ont coché cette date dans le calendrier. C’est LE tournoi à préparer, à jouer, et où il faut performer dans l’année. Ce n’est en effet pas à Wimbledon que des joueurs Comme Scwhartzman ou Carreño-Busta pourront tirer leur épingle du jeu.
  • Repérez les joueurs blessés ou fatigués. Dans un match qui peut aller jusqu’à cinq sets et d’autant plus sur terre battue, où les échanges peuvent durer une éternité, les joueurs diminués physiquement n’ont aucune chance.
  • Privilégiez les joueurs habiles en retour. C’est LA stat’ à repérer avant de parier. Dans la section, Fiche des joueurs, vous pourrez notamment obtenir cette information. Plus le pourcentage au retour est élevé, plus le joueur possède des chances sur terre battue et a fortiori, à Roland Garros.
  • Privilégiez les joueurs patients….Sur terre battue et à Roland Garros, la patience est reine. Il faut savoir rester concentré pendant des échanges qui peuvent durer plusieurs minutes, des matchs qui peuvent durer plusieurs heures et qui peuvent être interrompues par la pluie ou par la nuit.
  • Pensez aux paris alternatifs. La victoire d’un joueur n’est pas toujours la meilleure option en Grand Chelem, compte tenu des petites cotes que vous pourriez obtenir.

Voici quelques paris alternatifs intéressants  à Roland Garros:

Victoire 3 sets à 0: Un joueur  roi sur terre battue (comme Rafael Nadal) ne laissera que peu de chances aux joueurs allergiques à la terre battue. De plus, il ne prendra pas le risque d’aller au quatrième ou cinquième set et ainsi d’accumuler de la fatigue.

Absence de Tie-break: même dans un match qui peut aller à cinq sets, il y a beaucoup moins de probabilités de voir un Tie-break sur terre battue, où les breaks sont fréquents, que sur dur. C’est le joueur habile dans l’échange et non puissant au service qui est favorisé ici.

2-0 après deux jeux. Même constat ici. S’il y a un fossé entre les deux joueurs et que le premier est allergique à la terre battue, même s’il possède un bon service, il devrait se faire breaker rapidement. Rafael Nadal breake très rapidement sur terre battue.

Handicap négatif pour les ultra favoris. Vous pouvez également attribuer un handicap de jeux ou de sets au joueur roi sur terre battue, face à un joueur qui n’attend avec impatience qu’une chose. Le passage sur gazon ou dur.

Un outsider remportera au moins un set. Qui dit Grand Chelem, dit également trois sets à remporter, et donc 5 sets potentiellement disputés. Sur un malentendu, un joueur partant comme outsider peut largement avoir l’occasion de remporter un set, surtout si un des sets aboutit à un Tie-break. Lorsqu’un tennisman part avec une cote de 1,20, jetez un œil sur la cote que son adversaire prenne au moins un set. Si celui-ci est un bon serveur, il s’agit là d’une opportunité non négligeable pour vous.

Nombre d’aces. Enfin, si votre bookmaker vous en offre la possibilité, il est intéressant de parier sur la quantité d’aces de tel ou tel joueur. Sur terre battue, la puissance de la balle est en effet réduite de 30%. Il est beaucoup plus facile pour un joueur en retour de la toucher. Et même s’il ne la renvoie pas, il ne s’agira techniquement plus d’un ace.

A l’occasion de Roland Garros, n’hésitez pas à ouvrir un compte chez l’un des deux bookmakers ci-dessous afin de bénéficier de 100 euros remboursés: